Christina Haldane s’est ancrée dans le rôle de Cléopâtre… son chant est fabuleux, de l’air mélodique et exquis « Se Pieta » jusqu’à l’éblouissante coloratura dans « Da tempeste ».

OPERA MAGAZINE

… malheureusement, la plus talentueuse de la troupe, Christina Haldane, a eu trop peu de temps sur scène en Lucinda, l’amie de Quiteria.

THE TIMES, LONDON

CHRISTINA HALDANE – SOPRANO

Au fil de sa carrière, Christina Haldane a travaillé au Royaume-Uni, en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Elle réside actuellement dans les Provinces atlantiques, au Canada. Sa feuille de route compte plusieurs premiers rôles, notamment avec l’Opéra national de Finlande, le Royal Opera Covent Garden, le Scottish Opera et Musica Viva Hong Kong. Christina se spécialise dans l’interprétation des HÉROÏNES de HANDEL, de rôles d’opéra CONTEMPORAINS et en BEL CANTO. Passionnée de musique de chambre, elle adore chanter des programmes qu’elle a créés de toute pièce ; on l’invite d’ailleurs souvent à collaborer avec de GRANDS ORCHESTRES SYMPHONIQUES. Au cours de son apprentissage constant en musique classique, elle noue des collaborations avec de nombreux compositeurs et grâce à son instrument, sa voix, DONNE VIE À LEURS ŒUVRES. Citoyenne du Canada et du Royaume-Uni, Christina est d’origine acadienne et parle le français et l’anglais

LA SAISON EN COURS

La saison 2021-2022 s’annonce fort stimulante sur le plan créatif, regorgeant de nouvelles collaborations et de projets novateurs. Christina poursuivra notamment son partenariat avec son cousin, le pianiste et l’artiste pluridisciplinaire Carl Philippe Gionet. Ensemble, ils préparent une version audacieuse de 12 chansons folkloriques acadiennes réarrangées par M. Gionet, en insufflant un nouveau souffle à ces grands classiques dans le cadre d’un nouvel enregistrement audio. Ce projet a été rendu possible grâce au généreux financement d’ARTSNB et de MUSIQUE NB. Christina est également enchantée d’avoir été sélectionnée en tant qu’artiste ExportNB, une prestigieuse initiative de perfectionnement professionnel auprès de MUSIQUE NB dans sa province natale du Nouveau-Brunswick.

EN STUDIO

C’est depuis peu que Christina a apprivoisé le monde de l’enregistrement en studio. Elle a sorti en 2019 un premier album salué par la critique, « … LET ME EXPLAIN », une collection de mélodies canadiennes au style à la fois jazz et avant-garde. En 2020, elle a dirigé le projet ICARE, une prestation numérique interdisciplinaire produite grâce à un programme en innovation numérique du Conseil des arts du Canada, en partenariat avec CBC et Radio-Canada.

CARRIÈRE : LES FAITS SAILLANTS

La carrière de Christina en tant que chanteuse d’opéra a pris naissance dans le monde du bel canto, plus particulièrement dans le rôle-titre de LA FILLE DU RÉGIMENT de Donizetti lors d’une tournée de plus de 30 arrêts au Royaume-Uni avec l’opéra Swansea City; elle a ensuite repris le rôle pour le compte de Musica Viva Hong Kong. Toujours dans le répertoire bel canto, Christina a interprété Clorina dans LA CENERENTOLA de Rossini avec l’Iford Arts and Scottish Opera et Adina dans L’ELISIR D’AMORE avec Musica Viva.

C’est dans la peau des héroïnes de Handel que Christina a trouvé l’occasion de s’épanouir sur la scène, surtout en endossant des rôles conçus pour la diva italienne Francesca Cuzzoni. Christina a été Cléopâtre dans GIULIO CESARE pour le compte de l’Opéra national de Finlande ainsi que le rôle-titre dans RODELINA présenté à Opera in concert, à Toronto. Elle a de plus monté un programme d’arias intitulé CAPTURING CUZZONI pour le musée Handel House à Londres, au Royaume-Uni, et joué la reine de Salomon dans le SOLOMON d’Haendel accompagnée du célèbre orchestre baroque de Cracovie, Capella Cracoviensis.

Christina entretient une relation de longue date avec le Royal Opera Covent Garden. Elle était de la première Londonienne de MINTERNE de Jonathan Dove présentée dans The Crush Room, en plus d’avoir joué Rapunzel dans la production d’INTO THE WOODS de Sondheim. En tant qu’artiste à l’affiche pour le Royal Opera, Christina a interprété Fiorilla dans IL TURCO IN ITALIA de Rossini, Sifare dans MITRIDATE de Mozart, Nella dans GIANNI SCHICCHI de Puccini et Silvia dans l’opéra audacieux de Thomas Adès, THE EXTERMINATING ANGEL (également présenté au Festival de Salzbourg). Son interprétation de l’aria de Silvia a été vue en ligne par plus de 50 000 personnes dans le cadre des ROYAL OPERA HOUSE INSIGHTS, une prestation spéciale sur le nouvel opéra d’Adès.

Plusieurs rôles de son répertoire sortent du lot, notamment Pamina dans DIE ZAUBERFLÖTE de Mozart (Orchestre philharmonique de Cambridge), Vixen et Fox dans THE CUNNING LITTLE VIXEN de Janáček (Oundle International Festival et Longborough Festival Opera), Mercedes dans CARMEN de Bizet (Orchestre philharmonique Cambridge), Musetta dans LA BOHÈME de Puccini (Minack Theatre Cornwall), Lucinda dans DIE HOCHZEIT DES CAMACHO de Mendelssohn (Orchestre philharmonique Royal Liverpool et European Opera Centre), le rôle-titre dans ALCINA de HANDEL (Hampstead Garden Opera) et la seconde nièce dans PETER GRIMES de Britten (Orchestre philharmonique Cambridge).

En oratorio, Christina a été soliste dans de nombreuses œuvres de HANDEL, MOZART, BACH, ROSSINI, HAYDN, PERGOLESI, BUXTEHUDE et MENDELSSOHN.

ENSEIGNEMENT et MENTORAT

Estimant qu’il est important d’encadrer la prochaine génération de jeunes chanteurs, Christina combine son amour de la scène et sa passion pour l’enseignement, et jouit d’une réputation internationale en tant que professeure, juge et maître-formatrice en chant. Elle est à la tête de la division atlantique du programme de formation national canadien en opéra, COSA, et agit à titre de vice-présidente pour la section régionale du Canada atlantique de la National Association of Teachers of Singing (NATS). Christina est membre du corps professoral de deux programmes de classes de maître en voix, notamment au sein de la Breno Italy International Music Academy et de Musique sur mer en Acadie, au Nouveau-Brunswick. Depuis 2019, elle est professeure de chant à la Dalhousie Fountain School of Performing Arts à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

FORMATION

Christina a reçu une formation vocale de calibre international. Elle a obtenu un baccalauréat en musique de l’Université de Toronto, a étudié une année à la Jacobs School of Music de l’Université de l’Indiana, et s’est vu décerner un PDVT et une maîtrise en musique de la Guildhall School of Music and Drama de Londres, ainsi qu’un DMA de l’Université de Toronto. Elle a suivi plusieurs stages intensifs de perfectionnement, notamment à Chautauqua, au Britten-Pears Young Artist à Aldeburgh ainsi qu’à l’Académie internationale d’été de Nice. Curieuse et motivée, elle demeure une éternelle étudiante de la musique et des arts.

MON HISTOIRE

Le tout a commencé dans le salon de mes parents à Victoria, en Colombie-Britannique. Armée d’un simple coffre à costume (ma propre « tickle trunk »), j’offrais des prestations en solo devant ma famille et mes amis. J’ai toujours su depuis ce temps que je voulais jouer devant le public et surtout, chanter!

Plusieurs années se sont écoulées et je suis encore captivée par la communication grâce à la musique, aux arts dramatiques et à la poésie. Une soif de savoir qui me nourrit et me motive à grandir en tant qu’artiste en chant.

Mes racines se trouvent au Canada et en Europe. Ma mère est une Acadienne originaire de Caraquet, au Nouveau-Brunswick, et mon père est de l’Angleterre avec des origines en Irlande du Nord ; j’ai donc grandi à la fois dans la langue de Molière et celle de Shakespeare. J’ai toujours pu profiter du meilleur des deux mondes et j’ai eu le bonheur de vivre d’une côte canadienne à l’autre : de Vancouver à l’Île-du-Prince-Édouard. J’ai également chanté professionnellement pendant de nombreuses années à Londres, au Royaume-Uni.

J’ai grandi au sein d’une famille d’artistes qui m’a toujours encouragé à vivre ma passion. Si nous ne nous rassemblons pas les fins de semaine pour un bon jam de musique, nous participons avec enthousiasme à tout ce qui est art et culture! Mon père, Seàn Haldane, est un romancier et poète de renom, et il nous arrive souvent de collaborer sur des projets. Enfant, il a été soprano et a par la suite travaillé avec les légendes britanniques Benjamin Britten et Imogen Holst, à Aldeburgh. Du côté de ma mère, Ghislaine Lanteigne, on retrouve toute une lignée de musiciens et d’artistes. La grande chanteuse folk Édith Butler est une cousine et je suis choyée d’avoir pu tisser un partenariat musical avec un autre cousin, Carl Philippe Gionet. Mon oncle, Denis Lanteigne, est sculpteur et artiste visuel et sa conjointe, Monelle Doiron, est artiste en danse. Mon copain Patrice Nicolas est musicologue spécialiste de la musique de la renaissance. Lorsqu’il était plus jeune, il était guitariste professionnel et a même fait la tournée du Canada dans un groupe de reprises de Bon Jovi!

La collaboration est au cœur de ma pratique et de tout ce que j’entreprends. Je suis porteuse de valeurs de respect de l’éthique, de liberté d’expression, d’inclusivité et d’amabilité. J’aborde chaque relation, séance de pratique et prestation avec chaleur et amitié, ce que je m’efforce de transmettre dans mon enseignement et mon mentorat.

Dotée d’un esprit entrepreneurial, j’adore prendre part à des activités créatives. Pendant six ans, j’ai converti mon amour du style et de la photo en une petite entreprise à temps partiel : Raphaëlle Photography, un studio se spécialisant en photo promotionnelle de musiciens, à Londres. Même si j’ai pour l’instant rangé mes lentilles, je prends toujours plaisir à pratiquer la photo comme passe-temps et je crois sincèrement que nous pouvons tous nous dénicher une beauté intérieure et extérieure.

Ma famille et mes amis sont au cœur de mon existence et passer du temps avec eux est mon plus grand bonheur. J’ai toute une série de passe-temps préférés, notamment courir, faire du vélo, me balader avec mes chiens ainsi que festoyer, rire et relaxer à la maison en compagnie de mon conjoint Patrice. Nous habitons à Moncton, au Nouveau-Brunswick, avec nos deux chiots poméraniens, les adorables Wally et Sissi.

Les nouveaux arrangements de chants folkloriques acadiens sont soutenus par le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick.

We acknowledge the support of the Canada Council for the Arts. Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien.

We recognize the support of the Government of New Brunswick and Music-Musique NB / Nous reconnaissons l’appui du gouvernement du Nouveau-Brunswick et de Music-Musique NB.